WC5 – Ruhpolding: La course parfaite de Dorothea Wierer

Auteur d’un tir parfait et d’un excellent temps de skis, Dorothea Wierer a dominé l’individuelle de Ruhpolding ce jeudi. L’Italienne devance la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen et la surprenante Canadienne Rosanna Crawford. Anaïs Bescond termine 8e.

Très irrégulière depuis deux hiver, Dorothea Wieren’en reste pas moins capable de jouer les premiers rôles. A une semaine de la Coupe du Monde à domicile, la biathlète d’Antholz-Anterselva a réussi la course parfaite en signant un 20/20 et un bon temps de skis. Malgré un bon 19/20 de Kaisa Mäkäräinen, l’Italienne a su résister sur les skis dans le dernier tour pour décrocher la quatrième victoire de sa carrière, sa première depuis février 2016. Alors que la troisième place sur le podium semblait se dessiner pour l’équipe d’Ukraine, la Canadienne Rosanna Crawford est venue créer la surprise en fin de course. Réputée bonne fondeuse, la petite soeur de Chandra Crawford, championne olympique de ski de fond en 2006 a réussi un 20/20, ce qui lui permet d’obtenir le tout premier podium de sa carrière en Coupe du Monde. Il s’agit aussi du premier podium pour l’équipe canadienne féminine de ski de fond depuis Zina Kocher en décembre 2007.

Longtemps troisième, Yuliia Dzhima prend donc finalement la 4e place devant sa coéquipière Valj Semerenko et les Biélorusses Darya Domracheva et Nadezhda Skardino. Cette dernière, vainqueur à Östersund décroche le globe de cristal de la pénalité. Anaïs Bescond, première Française est 8e devant la leader de la Coupe du Monde Anastasiya Kuzmina et la Lettone Baiba Bendika.

Concernant les autres Françaises, Anaïs Chevalier prend une bonne 14e place malgré deux minutes de pénalité tandis que sa petite soeur Chloé Chevalier signe une superbe 20e, son meilleur résultat en Coupe du Monde. Après un 13/20, Célia Aymonier a abandonné tandis que Justine Braisaz avait déclaré forfait en raison d’une gastro-entérite.

Enfin, on notera la contre-performance des Allemandes qui ne placent aucune représentante dans le top 10. Les deux leaders de l’équipe, Denise Herrmann et Laura Dahlmeier sont notamment passé à côté en terminant 40e et 48e.

CLASSEMENT COMPLET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *