WC2 – Hochfilzen: Darya Domracheva trois ans après

Près de trois ans après sa dernière victoire en Coupe du Monde, Darya Domracheva  a dominé le sprint d’Hochfilzen devant une autre revenante, Anastasiya Kuzmina et l’Italienne Dorothea Wierer. Première Française, Anaïs Bescond est 7e. 

C’est sur la piste qui l’a révélée, en décembre 2006 (elle avait terminé 5e du sprint, à 20 ans) que Darya Domracheva a décroché sa première victoire depuis son retour après près de deux ans d’absence. Dans des conditions très difficiles, la Biélorusse a signé un 10/10 et un bon temps de skis pour s’offrir un 29e succès en Coupe du Monde. La deuxième place est pour une autre revenante Anastasiya Kuzmina. La double-championne olympique de sprint, éloignée de la Coupe du Monde pendant quasiment 3 ans n’était plus montée sur le podium depuis mars 2014 et son doublé aux finales d’Oslo-Holmenkollen. En prime, la Slovaque obtient le dossard rouge de leader de la Coupe du Monde de la spécialité. Le podium est complété par l’Italienne Dorothea Wierer, à 30 secondes de la vainqueur.

Après les bonne performances de sa soeur la semaine dernière à Östersund, c’est à Vita Semerenko de se mettre en lumière en terminant 4e. Il s’agit de son meilleur résultat depuis sa médaille de bronze (probablement bientôt changé en médaille d’argent) aux Jeux Olympiques de Sotchi en sprint. En raison de meilleures conditions en fin de course, certaines surprises sont venues se glisser dans le classement. C’est par exemple le cas d’Ingrid Landmark Tandrevold. Partie avec le dossard 97, la jeune Norvégienne prend une superbe 5e place et pulvérise son meilleur résultat en Coupe du Monde (29e). Kaisa Mäkäräinen termine 6e devant la première Française, Anaïs Bescond et l’Allemande Franziska Hildebrand. L’autre surprise est celle de la Russe Svetlana Mironova 9e alors qu’elle n’avait jusque là disputé que deux courses de Coupe du Monde, sans y inscrire le moindre point. Malgré deux tours de pénalité, Célia Aymonier complète le top 10 à tout juste moins d’une minute de la première place.

En raison d’une neige changeante et favorisant les plus hauts dossards ainsi que de conditions difficiles au pas de tir, les favorites ont connu des fortunes diverses. Si Kaisa Mäkäräinen, Dorothea Wierer ou Darya Domracheva s’en sont bien sorties, ce fût moins le cas des athlètes qui s’étaient mises en évidence à Östersund. Partie pour la première fois de sa carrière avec le dossard jaune, Justine Braisaz termine 23e mais conserve la première place du classement général, profitant de la 28e place de Denise HerrmannSynnøve Solemdal termine quant à elle 15e devant l’Allemande Laura Dahlmeier, de retour après son forfait à Östersund. La contre-performance de la journée est à mettre au crédit de Tiril Eckhoff, seulement 78e et non-qualifiée pour la poursuite. Concernant les autres Françaises, Marie Dorin-Habert est 34e et Anaïs Chevalier 56e.

FINAL RANKINGS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *