Category Archives: Résultats

HOCHFILZEN 2017 : Dahlmeier conserve son titre

Laura Dahlmeier a conservé ce dimanche son titre de Championne du Monde de poursuite. Partie en deuxième position, l’Allemande n’a jamais quitté la tête de la course et précède sur la ligne d’arrivée Darya Domracheva et Gabriela Koukalova.

Partie aux côtés de Gabriela Koukalova, Laura Dahlmeier a pris seule les commandes de la course dès le premier tir, profitant des soucis techniques de sa rivale. Derrière, l’Allemande a minutieusement distillé ses balles et consolidé son avance pour décrocher un deuxième titre de championne du Monde de poursuite. Derrière, Darya Domracheva signe la sensation de la course. De retour après plus d’un an d’absence pour congé de maternité, la Biélorusse a signé la remontée de la journée pour passer de la 27 à la 2e place. Après un premier tir très compliqué, Gabriela Koukalova s’est bien accroché et décroche tout de même une belle médaille de bronze.

Quatre biathlètes se sont disputé la médaille de chocolat dans le dernier tour et s’est la russe Irina Starykh, de retour d’une suspension de trois ans pour dopage qui a pris le meilleur sur les Françaises Justine Braisaz, bien remontée de la 28e place et Marie Dorin-Habert et sur la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen. Anastasiya Merkushyna, Célia Aymonier et Dorothea Wierer complètent le top 10. Anaïs Chevalier termine 11e.

HOCHFILZEN 2017: La surprise Benedikt Doll

Jamais vainqueur en individuel, Benedikt Doll a décroché ce samedi le titre mondial de sprint. Auteur d’un tir parfait, l’Allemand a devancé Johannes Bø et Martin Fourcade.

Benedikt  Doll a bien choisi son jour! Depuis plusieurs saisons, l’Allemand tournait autour d’un premier succès en Coupe du Monde. Et pour son premier succès, le biathlète de Titisee-Neustadt s’est également offert le titre de Champion du Monde de sprint. Pour la première fois de sa carrière, l’Allemand a réussi un tir sans faute et a fait derrière parler sa vitesse sur les skis pour devancer Johannes Bø. Parti très vite, le Norvégien semblait s’envoler vers le titre mondial après son 10/10 mais a craqué en fin de course et doit finalement s’incliner par 4 dixièmes de seconde. Parti en début de course, Martin Fourcade a tiré dans des conditions bien plus difficiles et écopé de deux tours de pénalité. Malgré sa vitesse sur les skis, le Français doit s’incliner et se contenter de la médaille de bronze.

Lowell Bailey termine 4e et manque de peu sa première médaille mondiale. Ondrej Moravec se classe 5e, devant Krasimir Anev et la star locale Julian Eberhard. Toujours aux avant-postes, Ole Einar Bjørndalen prend la 8e place et conserve ses chances en vue de la poursuite, tout comme Simon Schempp 9e et Evgeny Garanichev 10e.

Arnd Peiffer termine 12e, Tarjei Bø 14e, Dominik Landertinger 17e, Simon Eder 22e, Emil Svendsen 36e et Erik Lesser 37e. Mis à part Martin Fourcade, les Français sont quant à eux passés à côté. Jean-Guillaume Béatrix termine 27e, Simon Desthieux 34e, Quentin Fillon Maillet 43e et Simon Fourcade 85e.

HOCHFILZEN 2017: Koukalova enfin sacrée!

Gabriela Koukalova a remporté ce samedi à Hochfilzen son premier titre de championne du Monde. Au bout du suspense, elle est venue devancer Laura Dahlmeier et Anaïs Chevalier.

Cette première course individuelle des Championnats du Monde d’Hochfilzen aura réservé un long suspense aux spectateurs. En effet, les principales prétendantes au podium avaient opté pour des stratégies différentes sur la liste de départ. Par conséquent, entre la quintuple Championne du Monde Marie Dorin-Habert partie avec le premier dossard et Tiril Eckhoff partie avec le dernier dossard, on savait déjà avant la course que le titre mondial allait mettre du temps à se dessiner. A la mi-course, Anaïs Chevalier occupait la tête de la course, devant Federica Sanfilippo et Marie Dorin-Habert mais de nombreuses favorites parmi lesquelles les deux meilleures biathlètes de la saison Laura Dahlmeier et Gabriela Koukalova ne s’étaient même pas encore élancées. Et les deux biathlètes n’ont pas craqué. Certes les conditions de vent étaient sans doute plus favorables qu’en début de course mais c’est surtout avec leur talent que l’Allemande et la Tchèque se sont disputées le titre mondial. Le dernier mot est finalement revenu à Gabriela Koukalova qui devance de 4 secondes Laura Dahlmeier. Arrivée au sommet en 2013, Koukalova n’avait jusque là jamais été sacrée championne du Monde en individuel. C’est désormais chose faite pour la biathlète de Jablonec nad Nisou qui devient la deuxième tchèque à devenir championne du Monde chez les dames après Katerina Holubcova en 2003. 4e à Kontiolahti et 3e à Oslo, Laura Dahlmeier prend cette fois la médaille d’argent. Révélation de la saison, Anaïs Chevalier prend donc la médaille de bronze et décroche sa première médaille mondiale en individuel.

Il s’en est cependant fallu de peu pour Anaïs Chevalier qui devance de seulement 2 dixièmes l’Italienne Lisa Vittozzi. Une autre Italienne, Federica Sanfilippo termine 5e devant Vanessa Hinz et Marie Dorin-Habert qui conserve toutes ses chances pour la poursuite. Anastasiya Kuzmina se classe 8e devant Célia Aymonier et Anastasiya Merkushyna.

Parmi les autres favorites, Kaisa Mäkäräinen termine 12e devant la tenante du titre Tiril Eckhoff. Franziska Hildebrand est 19e, Dorothea Wierer 21e, Darya Domracheva 27e et Justine Braisaz 28e.

Hochfilzen 2017: Le premier titre pour l’Allemagne; la France en argent

Vanessa Hinz, Laura Dahlmeier, Arnd Peiffer et Simon Schempp ont remporté ce jeudi le premier titre mis en jeu des Championnats du Monde d’Hochfilzen. Très solides, les Allemands ont nettement dominé le relais mixte et devancent les Français et les Russes.

Cela faisait sept ans que l’Allemagne n’avait plus décroché le titre mondial en relais mixte. Vanessa Hinz, Lara Dahlmeier, Arnd Peiffer et Simon Schempp ont mis fin à cette longue série ce jeudi en remportant l’or mondial lors de la course inaugurale des Mondiaux d’Hochfilzen. Soutenus par un public acquis à leur cause, les Allemands ont fait la course en tête tout au long de la course et remporte logiquement le titre mondial. Jusque là accrochée par la France et l’Italie, l’Allemagne a fait la différence face à ses voisins alpins au cours d’un troisième relais bien maîtrisé par Arnd Peiffer. Parti en dernière position, Simon Schempp n’a alors plus eu qu’à conclure le bon travail de ses coéquipiers. Tenante du titre, la France décroche tout de même une belle médaille d’argent, sa 4e médaille consécutive dans cette discipline aux Championnats du Monde. Aux avant-postes, l’équipe de France a été pénalisée par le tour de pénalité de Quentin Fillon Maillet et n’a pas sû revenir malgré l’excellent dernier relais de Martin Fourcade. Auteur d’un sans faute au tir et d’un dernier tour d’anthologie, ce dernier à pris le dessus sur Anton Shipulin qui assure tout de même une belle médaille de bronze à ses coéquipiers Olga Podchufarova, Tatiana Akimova et Alexander Loginov.

Longtemps deuxième, l’Italie échoue à une frustrante quatrième place, devant l’Ukraine et la Suède. Sacrée en 2015, la République Tchèque termine à une décevante 7e place devant la Norvège, qui était monté sur tous les podiums mondiaux dans cette discipline depuis 2009. L’Autriche et la Finlande complètent le podium.

WC5 – Ruhpolding: Première pour Mäkäräinen

Intouchable sur le sprint de Ruhpolding, Kaisa Mäkäräinen décroche sa première victoire de la saison et devance ses rivales au classement général de la Coupe du Monde Gabriela Koukalova, Laura Dahlmeier et Marie Dorin-Habert.

Le sprint de Ruhpolding a été marqué par les fortes chutes de neige au début et à la fin de course. Les meilleures biathlètes avaient donc fait le choix de partir en milieu de course et elles ont eu raison puisque les athlètes partis avec les dossards 40 à 70 ont bénéficié d’une accalmie. Toujours aussi rapide sur les skis, Kaisa Mäkäräinen s’est aussi montré solide au pas de tir pour réaliser son premier 10/10 de la saison. C’est donc logiquement que la Finlandaise décroche son premier succès de l’hiver et la première victoire de sa carrière en Allemagne. A la lutte au classement général de la Coupe du Monde, la biathlète de Kontiolahti n’a toutefois pas repris beaucoup de points à ses adversaires puisque Gabriela Koukalova et Laura Dahlmeier l’accompagnent sur le podium à respectivement 22 et 30 secondes.

Également au contact du dossard jaune, Marie Dorin-Habert prend la 4e place. Rapide sur les skis, la biathlète des Sept Laux est la seule biathlète du top 7 à avoir tourné autour de l’anneau de pénalité. Cinquième membre du « Big 5 », Dorothea Wierer se classe 5e d’un classement où toutes les meilleures biathlètes du Monde auront donc tenu leur rang. Vainqueur l’an dernier, Franziska Hildebrand prend la 6e place devant Hanna Öberg. Cette dernière, considérée comme le plus grand talent que le biathlon suédois n’ait jamais connu améliore le meilleur résultat de sa carrière. En grande forme, Galina Vishnevskaya confirme et se classe 8e devant Anaïs Bescond et Magdalena Gwizdon, toujours aussi solide à 37 ans.

Les conditions de course ont empêché les grandes nations du biathlon de placer plusieurs biathlètes aux avant-postes. C’est donc logiquement que l’on retrouve les autres biathlètes françaises au delà du top 10 malgré leurs très bonnes prestations. Justine Braisaz 12e et Anaïs Chevalier 18e terminent tout de même dans le top 20 et tenteront de revenir aux avant-postes lors de la poursuite. En revanche, Célia Aymonier et Julia Simon manquent les points malgré une bonne course et terminent respectivement 42e et 45e.

Concernant les contre-performances de la journée, Tiril Eckhoff, de retour après son forfait à Oberhof termine 19e, Franziska Preuss 31e, Olga Podchufarova 48e et Miriam Gössner 53e.

IBU Cup – Arber: Le triplé pour Loginov

Après deux victoires à Martell, Alexander Loginov a enchaîné avec une troisième victoire à Arber. Le Russe a remporté l’individuelle devant Jérémy Finello et Michail Kletcherov. Emilien Jacquelin et Antonin Guigonnat terminent dans le top 10.

A force d’enchaîner les victoires en IBU Cup, Alexander Loginov finira bien par retrouver la Coupe du Monde. Revenu en novembre d’une suspension pour contrôle positif à l’EPO, le Russe a décroché une troisième victoire consécutive après ses deux succès à Martell. Malgré 4 fautes au tir, Loginov devance de plus d’une minute Jérémy Finello. Le biathlète suisse d’origine française décroche le premier podium de sa carrière en IBU Cup grâce à un tir correct (18/20 dans des conditions difficiles). Troisième, Michail Kletcherov décroche également, à l’âge de 34 ans son premier podium.

Comme Jérémy Finello et Michail Kletcherov, l’Ukrainien Oleksandr Zhyrnyi et le Tchèque Tomas Krupcik signent leur meilleur résultat en IBU Cup en terminant 4e ex aequo. Kristoffer Skjelvik confirme son excellente saison en terminant 6e devant Alexey Volkov, tout juste revenu de Ruhpolding où il avait disputé le relais mercredi. Émilien Jacquelin et Antonin Guigonnat terminent respectivement 8e et 9e alors que l’Allemand Philipp Nawrath complètent le top 10. Aristide Bègue termine 23e, Clément Dumont 46e et Baptiste Jouty 63e.

« Older Entries